mercredi 11 juillet 2012

Dix petits nègres d'Agatha Christie


En a-t-on parlé de l’Île du Nègre! Elle avait, selon certains, été achetée par une star de Hollywood.Des journaux avaient insinué que l’Amirauté britannique s’y livrait à des expériences ultrasecrètes. Bref, quand ils reçurent –sans savoir de qui– cette invitation à passer des vacances à l’Île du Nègre, tous les dix accoururent. (Le Livre de Poche)


Agatha Christie est la reine incontestée du policier et "Dix petits nègres" est l’une des œuvres majeures de l’auteur et du genre policier du fait de son énigme casse-tête apparaissant comme irrésoluble.

Dans les années 1940, au mois d’août, dix personnes se retrouvent sur l’île du Nègre, dont huit ont été invitées par Mr ou Mrs O’Nyme ou par des relations.
Ces dix personnes ne se connaissent pas, elles n’ont rien en commun, jusqu’à ce qu’elles retrouvent toutes accusées d’un crime (direct ou indirect) par un enregistrement diffusé sur un gramophone.

Ce roman d’Agatha Christie est un huis clos se déroulant sur une île, plus précisément dans la seule maison présente.
Les hôtes sont absents et revêtent un caractère mystérieux, seuls Mr et Mrs Rogers, les intendants, sont présents sur l’île pour accueillir les hôtes, et même eux n’ont jamais rencontré le nouveau propriétaire de l’île.

Le thème principal de ce livre est bien entendu le crime.
Dès la première soirée un meurtre aura lieu et les crimes s’enchaîneront ainsi jusqu’à la toute fin du livre, créant ainsi une ambiance où l’angoisse monte crescendo et une intrigue qui jamais ne retombe.
Les crimes sont variés : empoisonnement, par balle, crâne fracassé, noyade, pour n’en citer que quelques uns, et sont tous élaborés consciencieusement, obéissant à un déroulement bien précis.
Leur point de départ est une comptine affichée dans chaque chambre et qui décrit de façon précise ce qui arrive à dix petits nègres.
Dans le salon se trouvent d’ailleurs des statues qui disparaîtront au fur et à mesure des meurtres.
Le sentiment d’angoisse est également bien exploité, montant crescendo et se faisant de plus en plus présent, créant une psychose parmi les personnages.

L’intrigue est menée de main de maître par Agatha Christie qui ballade le lecteur de supposition en supposition pour finir par le laisser pantois tant cette intrigue semble irrésoluble : "Dix cadavres et un problème insoluble, voilà ce qu'ils trouveront sur l'île du Nègre."
J’ai eu beaucoup de soupçons mais au final j’ai été surprise par le dénouement, d’autant que rien, ou si peu, ne laisse présager du coupable.
L’histoire est très prenante et même si je l’avais lue il y a plusieurs années je ne me souvenais que de certaines choses.
Il n’y a aucun temps mort, l’intrigue est truffée de rebondissements, la galerie de personnages est extrêmement diversifiée et, comme bien souvent chez Agatha Christie, reflète à peu près toutes les facettes de la société anglaise de l’époque.
Lire ce jeu de massacre sur une île est un agréable moment de lecture, d’autant plus que le lieu de l’action renforce l’atmosphère angoissante et la sensation que la mort rôde, prête à surgir à n’importe quel instant.
Et puis l'auteur a su saupoudrer son histoire d'une petite touche d'humour qui est le bienvenu : "Il n'y a que dans les romans que les gens promènent un revolver à tout bout de champ."

"Dix petits nègres" d’Agatha Christie est un classique du roman policier et s’est avec beaucoup de plaisir que je me suis lancée dans la redécouverte de cette œuvre.
Une intrigue puissante, beaucoup de suspens, une galerie de personnages haute en couleur, un style narratif incisif, autant de bonnes raisons de lire ou de relire ce roman.


Livre lu dans le cadre d'une lecture commune organisée par isallysun

2 commentaires:

  1. Contente que tu aies apprécié ta relecture!

    RépondreSupprimer
  2. Pour ma part, c'est une relecture que j'ai adoré.

    RépondreSupprimer